Le descriptif

L’événement cité en objet a eu lieu du 17 au 19 avril dans l’académie de la Réunion sur les sites de plusieurs villes : Saint-Paul, Saint-Denis, Saint-Louis, Bras Panon, Sainte-Suzanne.
La thématique de fond qui nous a conduit vers ces Rencontres est l’intensification des liens entre la Réunion et l’Allemagne que ce soit au niveau des programmes d’échanges classiques, du monde professionnel ou de la compréhension interculturelle qui se développe.
Les  sept actions différentes ont été déclinées sur le triptyque de l’OFAJ : se souvenir, célébrer, construire l’avenir ensemble  à travers des tables rondes (conférences-débat)
orientées à la fois vers la commémoration du passé, à la fois vers les enjeux actuels de l’allemand à la Réunion et ses perspectives et enfin orientées vers la thématique de la mobilité comme levier de réussite pour une insertion professionnelle des jeunes Réunionnais.
Trois actions se sont déroulées dans trois bassins scolaires différentes, où l’occasion a été donnée aux élèves germanistes de l’académie de valoriser leurs productions de théâtre, chant ou encore de court-métrage. La soirée de clôture, dernière action, a permis d’exposer tous les travaux  des lauréats des concours, de profiter des intermèdes musicaux par les élèves  et étudiants de l’université et de réunir les partenaires de l’opération.
Sur les 4 concours (meilleur discours franco-allemand, meilleur court-métrage, meilleur carnet de bord, meilleure affiche) 219 élèves du second degré ont été mobilisés, l’âge s’étalant entre 13 (classe de 4è) et 18 (classe de terminale).
Les élèves impliqués dans le cadre des actions de théâtre et/ou chant sont au nombre de 157 et se situaient sensiblement dans la même tranche d’âge (13-17 ans).
Un groupe d’échange franco-allemand ( lycée Saint-Paul 4/ Tilemannschule à Limburg, 26 élèves au total) a pu participer activement aux festivités de l’action 1 (matinée commémorative) et action 5 (soirée de clôture), en contribuant de façon musicale notamment (âge 16/17 ans). Un total de 538 élèves du second degré s’est investi dans les RAR.
Dans les trois bassins scolaires ont assisté entre 110 et 180 élèves à chaque action (3A,B,C), dont 20 % à chaque fois d’élèves non-germanistes des écoles primaires du secteur et des collèges de la localité , l’âge allant de 10 à 17 ans.
35 enseignants (sur un total de 150 dans l’académie) se sont très concrètement engagés dans les différentes actions des RAR dont les préparations ont commencé en septembre 2011.
Le Post-bac a participé avec son département d’allemand (au total 66 étudiants mobilisés, dont 25 étudiants allemands en ERASMUS et 41 étudiants réunionnais) et une classe de BTS tourisme 1è année (12 élèves)  chargée de l’accueil et de la fabrication des diplômes, soit un total de 78 étudiants)
Concernant les intervenants et le  public de chaque action, nous vous renvoyons au tableau annexe 1.
Le porteur du projet académique est l’IA-IPR d’allemand, Katharina Mühlke, largement secondée par la Déléguée Académique aux Relations Européennes , Internationales et à la coopération, Marjorie Coste.
Tous les travaux de préparation ont pu être menés à bien grâce à un comité de pilotage composé d’enseignants du second degré et du supérieur.
Les méthodes employés pour la valorisation des travaux de nos élèves en même temps que la promotion de la langue allemande étaient de jouer constamment sur une comparaison et une réflexion sur la langue : les saynètes de théâtre d’une durée de 20-25 minutes à chaque fois étaient écrites en franco-allemand, de façon à ce qu’un spectateur francophone puisse suivre l’essentiel tout en étant sensibilisé à la sonorité et à un accès facilité  de la langue à travers des termes transparents et/ou la situation visuelle.
L’intervention de nos invitées d’honneur, Mme Claire Doutriaux d’ARTE et Mme Cécile Hamet de l’OFAJ, bureau V, consistait bien à sensibiliser le public à la langue allemande en l’associant à travers un Flashmob linguistique  ou un débat suivant une projection de l’émission KARAMBOLAGE.
Les tables rondes étaient davantage destinées à un public d’élèves à partir de la classe de 3è, de professeurs d’allemand (également les professeurs des écoles habilités) ,de professionnels ayant un lien avec l’Allemagne et à tout public intéressé. Les témoignages des expériences et les différentes pistes évoquées du côté professionnel en termes de besoins et de plus-value apportés devaient encore davantage motiver nos jeunes et moins jeunes.

Nous n’avons pas demandé de subvention pour une animation linguistique. Tout ce qui a été fait en langue allemande a été réalisé avec le concours des enseignants d’allemand. Pour des éventuelles traductions lors des tables rondes et cérémonies officielles, soit l’Inspectrice d’allemand soit les enseignants d’allemand ont pu s’en charger.

Les mesures prises pour garantir la qualité pédagogique résident dans l’architecture même du projet piloté par un Inspecteur d’Académie/ Inspecteur Pédagogique Régional. Toutes les actions ont été préparées en amont en comité de pilotage, tous les concours ont été élaborés de la même façon, tout a été passé en revue par l’IA/IPR.

Ce contenu a été publié dans Le projet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>