Florilège

Florilège concours de discours

« L’amitié franco- allemande – une histoire à construire »

Nous les jeunes qui participons à de tels échanges franco-allemands faisons connaissance avec l’autre, vivons une expérience humaine. Une expérience qui peut-être crée un lien d’amitié pour toute la vie. L’allemand […] : Lorsque je me lève le matin pour aller à l’école, c’est l’une des matières qui me motivent le plus.

Kamardine, Lycée Roland-Garros, Le Tampon

  • J’avais 9 ans et plus j’apprenais à connaître ce pays, plus je m’accrochais à lui. Charmée par sa culture et son  histoire, pendant des années je me suis laissée bercer au rythme de ses légendes et de ses comptines.

Morgane, Lycée Roland Garros, Le Tampon

  • Des échanges auxquels moi, élève d’un lycée réunionnais, j’ai eu la chance de participer dans le but de partager avec des élèves allemands. Une expérience mémorable et inoubliable. A jamais main dans la main comme l’ont fait le président Mitterrand et le chancelier Kohl en 1984 à Douaumont ! Vive la France et vive l’Allemagne !

Mladjao Farhani, Lycée Jean-Hingo, Le Port

  • Pourquoi ne pas rapprocher réellement les deux systèmes scolaires afin que le début de l’apprentissage de la langue du partenaire se fasse en même temps ? De cette façon, les élèves de deux pays auront, en théorie, le même niveau linguistique lors des échanges.

Sans nom, Lycée Jean-Joly, St-Louis

  • On entend aussi dire que les Allemands ne sont pas agréables. Or durant mon séjour en Allemagne, les gens nous répondaient lorsqu’on leur posait des questions, avec un sourire.

Manon Marie Cassandra, Lycée Jean-Joly, St-Louis

  • Je pense qu’il serait intéressant pour nos amis allemands de savoir que la Réunion existe car elle ne figure pas forcément sur toutes les cartes, et aussi parce qu’ils pourraient adorer ce petit coin de paradis du bout du monde. Pareil dans le sens inverse, faire découvrir aux jeunes
    Réunionnais que l’Allemagne est un pays riche en paysages fort différents et d’une culture qui malgré tout leur restent encore inconnus serait une très bonne démarche.

 

Vanessa, Lycée Jean-Joly, St-Louis

  • Aujourd’hui j’espère vous convaincre à quel point l’allemand est une langue magnifique et vous convaincre de l’importance des relations franco-allemandes.

Emmanuelle, Lycée Antoine-Roussin, St-Louis

  • J’essaie de changer les opinions autour de moi, de partager ma passion et de la faire aimer. Puisque finalement, ce sont des gens comme nous, de simples élèves et étudiants amoureux de l’allemand, qui font vivre les liens franco-allemands.

Virginie, Lycée Leconte de Lisle, St-Denis

  • Un échange de trois mois qui consistait à faire notre 3ème trimestre dans une école en Allemagne, le programme Sauzay. […] Il est clair qu’une expérience de trois semaines et une de trois mois, ce n’est pas la même chose. »

Emilie, Lycée Roland Garros, Le Tampon

  • En tant que jeune Européenne qui vit à la Réunion, je ne me sens réellement pas exclue, au contraire ! Nous avons aussi notre pierre à apporter à ce bel édifice qu’est notre maison commune européenne ! Nous tenons à remercier une organisation à laquelle nous devons particulièrement beaucoup à la Réunion, vue notre position géographique et l’attention particulière qu’accorde l’Office franco-allemand pour la Jeunesse à notre île. Les jeunes Réunionnais veulent dire merci à l’OFAJ ce soir !

Elodie, Lycée Leconte de Lisle, St-Denis

Ce contenu a été publié dans Action 5, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>