Deutscher Theatertag : élèves de Thomas Brunner

"Leben des Galilei" était tout d'abord un livre que j'ai pu découvrir cette année en cours de littérature allemande. Il ne m'a pas tout de suite intéressé, mais, grâce au théâtre, j'ai pu découvrir d'autres facettes de ce livre. Nous préparions cette représentation avec tous la même envie : s'amuser. C'était un moment très conviviale, tout le monde riait, s'aidait… Nous étions déjà de très très bon amis, alors cette pièce de théâtre n'a pas du tout était un obstacle sur le point de la timidité et du partage.

Pour ma part, j'étais "metteur en scène" avec mon amie Julie. Nous avons pris énormément de plaisir à remplir cette tâche même si, au final, devant notre si belle représentation de vendredi, nous aurions bien voulu nous aussi avoir notre moment de gloire sur scène… En somme, cette expérience théâtrale allemande ne m'a procuré que du bonheur et des moments de rigolade que je n'oublierai pas de si tôt ! 

 

Pourquoi lorsqu'on a demandé des volontaires pour jouer notre pièce, ai-je aussitôt levé la main ? Plus généralement, pourquoi aimer le théâtre ? Parce que le théâtre, c'est plus qu'un art, c'est une école de la vie.

J'avais déjà fait mes premiers pas sur les planches en allemand l'année dernière, dans le rôle de César. C'était un petit rôle mais j'avais apprécié l'ambiance de la classe alors métamorphosée en "troupe de théâtre". Cette fois, lorsque notre professeur a fait le casting, je me suis retrouvée dans le rôle du philosophe, un opposant du "héros" Galilée, un personnage totalement caricaturé à la limite du ridicule. Je me suis dit qu'il serait intéressant de l'interpréter, d'autant plus qu'avec Virginie (qui interprète mon collègue) nous allions bien rigoler. Pour ce genre de personnages, il n'y a qu'une façon d'être ridicule sur scène, c'est de ne pas en faire des tonnes. Autrement dit : plus on exagère, mieux c'est. Il n'y a pas de limites. Un très bon exercice pour de jeunes comédiennes en langue étrangère comme Virginie et moi, et nettement moins compliqué que celui auquel a été confronté Zaïnoul, acteur de Galilée. C'est un personnage subtile et parfois paradoxal, il faut avoir une certaine assurance sur scène et même une certaine expérience pour bien l'interpréter.

C'est lors du travail avec Vincent que l'on a pu mesurer vraiment toute la richesse du travail théâtral, toutes les possibilités pour communiquer avec notre corps. Nous avons appris à, gérer notre énergie, notre respiration, … pour être pleins d'énergie positive et de bonne humeur le jour J.

(Je vais censurer à partir d'ici, je pourrais encore écrire des pages).

 

Cette expérience a été, selon moi, très enrichissante, j'en ai gardé de bons souvenirs.

Il est vrai qu'initialement je n'étais pas pour la participation de la classe à une rencontre théâtrale, par le possible manque de temps et la surcharge éventuelle du travail de réalisation de ce théâtre. Mais la majorité ayant accepté cette demande, je m'y ai souscrit. Ainsi, lors de la réécriture de la scène, il est vrai que j'ai trouvé ce travail laborieux ne sachant pas vraiment la limite de compréhension du public que nous allions avoir. Cette étape passée, nous passions aux exercices de théâtre avec Vincent. Ces séances ont été des plus mémorables. Elles m'ont permis de mieux m'exprimer que ce soit de façon orale ou au niveau de la présence sur scène tout en apportant une notion de plaisir. Je me suis un peu plus laissée aller, j'ai réussi à faire abstraction du public que ce soit au niveau de l'interprétation de mon rôle (plus particulièrement lié au ridicule), ou au niveau de l’adaptation au dérangement sonore (bruits, rires ou applaudissements).

 

Au début, j'étais un peu réticente à l'idée de participer à ce projet théâtre en pensant à tout ce qu'on devrait faire en plus de nos devoirs, des cours, la préparation du BAC de français etc. Mais finalement, le projet valait réellement la peine d'être réalisé. On peut dire que c'était vraiment un travail collectif du début à la fin. D'abord la réécriture du texte de Brecht, pour faciliter la compréhension, s'est faite par petits groupes. Ensuite différents petits groupes se sont formés pour que chacun s'occupe de quelque chose (sons, matériel, accessoires, mise en scène…) et je pense que c'est grâce aux efforts qu'on fournissait tous ensemble que l'on a pu avancer et finir à temps. C'est surtout l'intervention de Vincent, je pense, qui nous a motivé. Au départ, beaucoup d'entre nous à mon avis participaient au projet théâtre juste parce qu'il le fallait. Or, au fur et à mesure que notre pièce prenait forme, et aussi avec les séances avec Vincent, j'ai remarqué qu'à ce moment-là, on voulait désormais non plus travailler « pour faire plaisir aux professeurs » mais pour offrir une belle représentation aux autres jeunes à Canter et montrer ce dont on était capables. J'ai surtout compris qu'il fallait se faire plaisir et profiter du moment avant tout, ce qui m'a permis de gérer mon stress par la suite.

Cette expérience n'a pu qu'être enrichissante ! Ayant déjà fait du théâtre l'an dernier avec « Der Besuch der alten Dame », j'étais donc plus à l'aise cette année. Personnellement, faire du théâtre une nouvelle fois en 1ere m'a aidé encore plus à m'affirmer, à parler en public sans peur et sans timidité. Le travail en groupe n'a fait que renforcer les liens déjà créés dans la classe depuis la 2nd. Le « Deutscher Theater Tag » à Canter était une superbe journée, à refaire !

 

J'ai trouvé cette journée agréable et originale. Le fait de jouer devant d'autres élèves ‘germanophones’ et qu'eux aussi ils nous proposent quelque chose permet d'échanger nos connaissances et d'utiliser la langue d'une autre façon qu'en classe.

Notre classe Abibac a plusieurs fois eu la chance de participer à des projets de théâtre et c'est donc toujours un plaisir d'en faire un autre. De plus, c'est toujours une occasion pour nous de s'amuser tout en restant dans le travail de la langue. Le théâtre nous permet également de nous "extérioriser" et de travailler notre confiance en soi, nos capacités.

L'idéal aurait été que toute la classe ait joué, mais la scène ne permettait pas autant d'acteurs. Mais à part cela, tout était bien et je suis contente d'avoir eu un rôle, car ça me permet de travailler mon stress.

 

Les points positifs :

– Il n'y a eu aucun défaut technique lors de notre passage.

– Le jeu d'acteurs était vraiment bien réussi même les rôles mineurs comme l'assistant de Galilée joué par Maryse.

– Tout l'espace était occupé et les personnages qui restaient dans un coin au fond (en introspection) rendaient la pièce vivante, car ils faisaient leur petit train de vie.

– Les costumes ainsi que le décor s'alliaient à merveille avec l'histoire.

– Les cours de Vincent (celui qui nous a "coaché") nous auront été grandement bénéfique pour l'interprétation , la présence sur scène , le ton de la voix .

– C'était la première édition d'une journée consacrée à plusieurs représentations théâtrales en ALLEMAND que nous avons eu la chance d'inaugurer. D'ailleurs, même celle qui organisait le concours a été très fière de nous en particulier et elle aimera qu'on refasse une autre représentation dans les mois qui arriveront.

– On a été très chanceux d'être plusieurs groupes différents à passer, car on a pu assister à différentes histoires avec des sensibilités, des époques, des contextes féérique, historique ou réel très variés. De plus jouer au théâtre Canter a permis de renforcer notre expérience avec le théâtre, de nous mettre dans la condition d'un acteur/comédien , alors que si on avait joué au lycée, même au Réfectoire , nous aurions été moins enthousiasmé . De plus, nous avions la pression et la volonté de faire mieux que les autres (c'était comme une compétition qui n'en était pas une) même si on commettait des erreurs et, fort heureusement, nos efforts de répétition et d'entrainement avec Vincent ont payé.

Les points négatifs :

– Je regrette le fait que notre classe soit passée en deuxième et que notre pièce sur "Leben des Galilei" n'ait pas été jouée devant l'ensemble des élèves qui devaient être présents (certains à cause d'un retard dans les transports de bus)

– Étant donné qu'on a joué face à un public plus jeune, on a regretté le fait qu'ils n'ont pas compris la plupart de notre vocabulaire utilisé dans notre pièce et cela malgré le fait que nous avions nous même construit le texte tout en le simplifiant

– On regrette que tout le monde n'ait pas pu y participer.

 

Cette journée de rencontre avec ces différentes classes ‘germaniques’ m'a beaucoup plu. Ça a été pour moi une expérience enrichissante d'assister à ces pièces réalisées par des élèves d'âges différents; et de montrer la nôtre (même si je n'ai pas joué). C'est justement le fait que les classes soient de niveaux différents et qu'elles viennent d'endroits différents que j'ai trouvé le plus sympa: tout le monde a pu présenter le fruit de son travail quelque soit l'âge.

 

Le projet théâtre m'a vraiment plu. Le jour où la pièce de théâtre "Leben des Galilei" a été jouée, notre classe aurait pu gagner si il s'agissait d'un concours. La seule chose qui soit regrettable, c'est qu'il n'y ait eu que la moitié de la classe qui ait pu jouer. Certains ont reçu un rôle de remplaçant au cas où un (ou plusieurs) des acteurs serait absent le jour de la représentation théâtrale à la salle Canter. Mais ces remplaçants auraient dû, selon moi, avoir les mêmes répétitions que les acteurs officiels pour s'approprier le texte et être à l'aise le jour de la représentation.

 

Aspects positifs :

– Le Theatertag était l'occasion de renforcer sa pratique de l'allemand, ce qui contribue à améliorer notre "allemand courant", celui qu'on parlerait sur le coup. On peut parler d'une amélioration de la fluidité de l'expression en langue allemande

– Le côté divertissement n'est pas négligeable. On joue une pièce de théâtre. On ne peut nier que c'est beaucoup plus amusant d'apprendre l'allemand de cette façon. C'est donc un bon moyen pédagogique.

– Lors de la préparation du TT, on devait faire preuve de créativité. Comment faire pour que tel truc passe?

– C'était donc une occasion de faire un travail ensemble, ce qui contribue à renforcer la dynamique de notre classe.

– Le jour du TT est une rencontre de plusieurs groupes, de différentes classes. C'est bien de permettre à différents groupes de se rencontrer.

Aspects négatifs :

– On n'a pas eu droit à une note pour notre travail acharné 😀

– Certains groupes ne parlaient pas assez fort, le TT. D'où l'importance des professionnels du théâtre dans ce genre de projets.

Conclusion :

Je pense qu'il faut faire souvent ce genre de projets. Souvent juste entre nous. Il n'est pas possible de faire des TT souvent.

C'est toujours un plaisir. Après, tout dépend de la motivation des élèves. Il y en a qui n'aiment pas du tout… Faut pas les mettre mal à l'aise etc.

 

Je trouve que le Deutsche Theater Tag est une très bonne idée car elle rend ludique l’apprentissage de l’allemand. Cela permet aussi un rassemblement entre différentes classes de différentes villes de la Réunion afin d’observer le travail des autres sur une pièce de théâtre. On y observe aussi les différents niveaux d’allemand et on essaye d’adapter les textes en fonction des niveaux qui seront présents afin d’être compris du plus de monde possible. Il s’agit donc d’un travail de rédaction mais aussi ensuite d’un travail de mise en scène afin de faciliter la compréhension de la pièce pour des personnes qui ne connaissent pas l’idée de départ.

Personnellement, j’ai surtout pris part au travail de rédaction car je n’aime pas être « acteur ». J’ai donc d’abord aidé à rédiger la scène de sorte que les plus jeunes apprenant l’allemand comprennent. Ensuite, lors de la mise en scène, on s’est rendu compte qu’il fallait parfois ajouter des sons qui aideraient à la compréhension de la scène. Je me suis donc mis avec un camarade de classe à chercher ce que nous pourrions mettre comme son. Après les avoir trouvés, on les a « découpés » afin de ne garder que les parties nécessaires et on s’est chargé tout au long des répétitions de la partie son de la scène.

Je pense que l’organisation de cette journée devrait se faire tous les ans car cela permet aussi d’étudier le théâtre et le travail par exemple des metteurs en scène.

 

En ce qui concerne mon avis sur le Theatertag, j'ai trouvé que c'était une bonne expérience, malgré que je n’aie pas  tenu un rôle très important au sein de la pièce. (Chose que je regrette un peu) Mis à part le fait de ne pas trop avoir participé à la pièce de théâtre, je ne regrette rien du tout,  j'ai trouvé très agréable de faire un tel projet.

Tous les élèves prenaient leur rôle au sérieux, le jour J on se soutenait tous entre nous, et  même ceux qui ne jouaient pas.  Je pense que cette solidarité et ce travail rigoureux qui a toujours régnait dans la classe,  a énormément  contribué  au succès de la pièce.

L'intervention de Vincent ainsi que votre aide à beaucoup aidé au bon développement de notre pièce de théâtre.

Pour conclure c'est une expérience que je serais prête à recommencer, et cette fois ci je me porterais volontaire pour tenir un rôle plus essentiel dans la pièce.

 

Cette journée est, pour moi, vraiment à renouveler. L'idée est bonne et cela permet à chacun de se découvrir mais aussi de découvrir les autres, grâce au théâtre.

Personnellement, j'adore le théâtre et l'allemand (évidemment, sinon je ne serais pas en Abibac !) donc la journée m'a vraiment plu. Bien évidemment, la qualité des pièces dépend du niveau d'allemand des "acteurs" et de l'investissement en ce qui concerne la mise en scène, mais pour moi, un peu de bonne volonté suffit à donner une pièce agréable à regarder et abordable pour tous, comme on a pu en avoir l'exemple.

De plus, le théâtre renforce les liens d'une classe, si ce n'est pas déjà le cas. Donc selon moi, il faut réitérer le Deutscher Theatertag !

 

J'ai bien aimé ce projet théâtre. Les après-midi théâtre avec Vincent, moi je m'amusais, je rigolais, je trouvais ça cool et j'y prenais plaisir. En ce qui concerne la pièce bien que j'y ai pas réellement participé, étant donné que j'était juste remplaçante, donc pendant les répétitions je faisais parti du "public". On était le regard extérieur de la pièce, vu que les personnages ils jouaient ils pouvaient pas savoir si ce qu'ils faisaient étaient bien ou pas mais nous, si. On apportait des remarques, des critiques, les choses qui manquaient ou étaient à améliorer. La représentation de la pièce sur scène le jour-J c'était le résultat des heures de répétitions, j'étais spectatrice et j'étais fière de notre classe et du travail accomplie =D .. 

Je pense que le Deutscher Theatertag est une bonne initiative de la part des organisateurs. Ce jour là, on a pu assister à différentes pièces d'autres élèves. Il y'avait des petits comme des grands, ce qui ne nous a pas empêché de les regarder et comprendre ce qu'ils racontaient. Il y'avait des scènes mieux que d'autres mais, ce qui compte au final, c'est qu'on était tous présent ce jour là, qu'on ai participé et apprécié cette journée théâtre.

 

J'ai trouvé cette expérience (le fait de préparer une représentation de théâtre) très enrichissante. D'abord, le travail réalisé avec Vincent nous a permis de poursuivre ce qu'on avait commencé en Seconde concernant la technique, la concentration, le jeu et la mise en scène. Ensuite, c'est une façon ludique de pratiquer l'allemand, et de prendre la parole à l'oral, ce qu'on n’a pas souvent l'occasion de faire en classe. Pour finir, le jour de la représentation, on était en état de stress, ce qu'on a aussi le jour des examens ou des oraux. On arrive à rester concentré sur un sujet sur une longue durée grâce au travail réalisé. On est plus confiant  et l'oral pour l'abitur, et s'annonce déjà moins stressant.

J'ai bien aimé le théâtre. Je trouve que c'est une bonne activité pour s'améliorer et s'acclimater à une langue étrangère. Ce n'est pas la première fois que je l'ai fait et je trouve cette expérience enrichissante autant au niveau linguiste qu'au niveau de la bonne ambiance de la classe. Selon moi, le Deutscher Theatertag est une bonne occasion de côtoyer l'allemand en dehors du programme strictement scolaire. Il permet aussi de voir l'évolution de l'apprentissage de la langue; car plusieurs niveaux se retrouvent pour partager ensemble un moyen ludique d'apprendre l'allemand. En conclusion, le théâtre est selon moi un bon moyen de réunir professeurs et élèves autour d'un projet qui sort du cadre ordinaire et permet de donner un aspect plus amusant de l'apprentissage de la langue.

 

Ce projet théâtre a vraiment été un plus pour notre classe. Grâce à nos entraînements depuis la Seconde, mettre en place "La vie de Galilée", (même s'il s'agissait que d'une scène, et encore coupée, cela reste quand même un sacré boulot) a été plutôt agréable à réaliser (il y avait une super ambiance), et je pense que cela s'est ressenti lors de la représentation du 30 Mars.

Le fait de voir le boulot qu'ont réalisé les autres classes, comment ils ont voulu nous faire passer certaines émotions etc., je trouve cela vraiment enrichissant. De plus, cela nous a fait une petite sortie !

                    Partager notre boulot était, je pense, le plus important. En gros, tout cet acharnement à répéter dans des délais plutôt courts, l'appréhension avant de passer sur scène… toutes ces émotions, intenses, ont été finalement les meilleures, lorsqu'on comprend que ce sont ces émotions, que tous ont ressenti ce jour-là.

                    Par ailleurs, l'ambiance était plutôt conviviale. On a tous pris plaisir à regarder les pièces s'enchaîner (il n'y en avait pas assez à mon goût), à essayer de comprendre ce qu'il se disait, et puis débattre ensuite entre nous. Sincèrement, ce projet Deutscher Theatertag est vraiment quelque chose de bien à tout point de vu. Si c'était à refaire, je pense qu'on le referait tous, sans RIEN changer. C'était parfait !

 

Mon avis sur le projet: Cela m'a beaucoup plu. À tel point que je pense que nous devrions avoir un projet théâtre comme celui-ci encore l'année prochaine. 

Je ne dirai pas que cette pièce-ci en particulier m'a apporté quelque chose car l'expérience de la scène n'était pas inconnue à la classe. 

Mais il est toujours bon de réunir une classe autour d'un projet qui, en apparence n'est que ludique pour ressouder un peu le groupe et sortir quelque peu de cette ambiance studieuse.

Oui, ludique seulement en apparence, car les mots que nous apprenons, dont nous cherchons aussi à connaître le sens (pour quand même comprendre la pièce que nous allons jouer) il s'avère que nous les retenons et de manière durable!

De ce fait, le Theatertag est indéniablement à renouveler et j'y participerai volontiers avec notre classe adorée.

Professar